Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10-11-17-denisot-pujadas-chazal-sarkozy-5712c.jpg

Encore une fois, Nicolas Sarkozy s'est invité dans nos téléviseurs et il y met le paquet pour une opération de pure communication qui représente une véritable arnaque. Près de deux heures d'antenne pour un tour de passe-passe : tenter de nous convaincre que ses vieilles recettes ont le goût du neuf. Son tour a raté encore une fois. Le Président a creusé un peu plus le fossé entre ses paroles d'une part, les attentes populaires et les exigences sociales en ces temps si difficiles. ..Pas un mot des difficultés que vivent de plus en plus de personnes…

Mieux, il se vante d'avoir supprimé 135 000 emplois publics, d'avoir eu le courage de mettre fin à la retraite à 60 ans. Et quand il parle d'avenir on frémit. Il aborde le grave problème de la dépendance et, tout de suite ,on voit accourir les assurances privées. Il propose de protéger les licenciés économiques mais pour les contraindre à accepter le premier emploi ou stage proposé. Il propose d'abandonner, enfin, le bouclier fiscal qui coûte 600 millions mais aussi l'Impôt sur la fortune (ISF) qui rapporte prés de 4 milliards, encore un nouveau cadeau à ses amis de la bande du Fouquet's.

J’observe que que la manipulation à ses limites…et que peu de monde tombe dans le panneau   et même dans son camp à entendre les commentaires autour de moi à Cabannes….j’observe aussi que toute la gauche critique l'intervention du chef de l'Etat. Mais la critique ne suffit pas. Que penser quand Ségolène Royal tend la main à Borloo et aux centristes  et que  Daniel Cohn-Bendit parle de « rassembler au-delà de la gauche »… ah bon ???je ne pense pas que pour sortir de la situation dans laquelle est le Pays il faille se tourner vers ceux   qui ont  mis en oeuvre ou cautionné toutes les pires mesures, des lois sécuritaires à la fin de la retraite à 60 ans? Sortir Sarkosy en 2012 est un impératif mais cela ne suffira pas à répondre aux problèmes du pays car si c’est pour   recommencer avec les logiques libérales emballées autrement , qu'elles viennent du FMI, de la commission européenne ou du MEDEF….pour moi c’est non merci car elles ont conduit chaque fois la gauche dans le mur.

Alors comment faire ? Comment construire une véritable alternative vraiment de Gauche ? Ce qui est sur c’est que sans vous, sans nous rien ne sera possible ! Alors disons à la Gauche ce que la Gauche devra faire. Pour ma part j’adhère pleinement à la démarche engagée par le Front de Gauche.Et vous qu'en pensez vous?

Partager cet article

Repost 0