Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

19-mars-1.jpg

La commémoration du 19 mars s'est tenue à Cabannes malgré "les pressions exercées  sur les Maires pour les dissuader d’organiser des cérémonies en se référant à la décision du président Chirac, en 2003, d’instituer la date du 5 décembre pour rendre hommage aux morts pour la France durant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie".

DISCOURS du Président René ISSAUTIER
" il nous revient d'être des combattants de la PAIX"

il y a 48 ans,le ( cessez-le-feu ) officiel était proclamé en Algérie
le 19 mars 1962 mettant fin à plus de 10 années de guerre en Afrique du nord,

Décidé entre le gouvernement français et celui provisoire,de la république algérienne la veille à EVIAN,l'arrêt des combats était soumis au peuple de  France par voie référendaire,le 8 avril 1962 et approuvé par 9 français sur 10,

Sans discontinuer depuis 1963,par cette commémoration,nous perpétuons le
sacrifice de nos compagnons mort pour la plupart à 20 ans,en y associant nos  frères d'armes harkis et supplétifs,ainsi que les victimes civiles, 30,000 morts 300,000 blessés ou malades,corps mutilés, esprits troublés à jamais, des centaines de disparus, un millions d'Européens fuyant leur pays dans un total dénuement, plusieurs centaines de milliers d'algérien victimes de ce conflit,

Tél a été ce drame, lourd et tragique bilan,
le recours a la guerre, hideuse,destructive ,qui asservit l'homme,n'est pas une finalité,

Pour avoir hélas,connu et vécu la guerre, nous mettons tout en oeuvre pour préserver la paix, dans un esprit de conciliation, il nous revient d'être vigilants,de rappeler sans cesse l'histoire, il nous revient de témoigner,afin d'alerter et sensibiliser les jeunes générations, il nous revient, désormais,d'être des combattants de la Paix,

Dans cette volonté d'apaisement,restons solidaires pour un monde plus 
humain

L'exemple doit venir de nous, anciens combattants, pour que la liberté soit 
préservée, pour vivre dans l'égalité et la fraternité, dans un monde de PAIX

Je rappelle aussi que le monument aux morts de la place de l'Église* vient d'être Classé monument historique, Le groupement des Anciens Combattants de Cabannes souhaiterais à cette occasion qu'une manifestation en présence des deux écoles puisse être organisé pour rappeler le souvenir de nos disparus dans les terribles combats des guerres 14-18 & 39-45 guerres,

Merci


* voir article de presse ci dessous
19-mars-3-copie-1.jpg
19-mars-2.jpg19-mars-4.jpg19-mars-6.jpg19-mars-7.jpg19-mars-8.jpg
 A propos du monuments aux morts, nous publions ci après un extrait d'article paru dans le journal La Provence au sujet du classement des monuments de Saint Rémy et de Cabannes.
Art-mon-au-mort-copier.jpgMONUMENT-AUX-MORTS.jpg
A propos du 19 mars...Lu dans le journal l'humanité.

19 mars, seule date historique digne…

Les maires de France commémorent aujourd’hui le 48e anniversaire du cessez-le-feu officiel de la guerre d’Algérie. La Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (Fnaca) appellent les élus, la population, les autorités à participer à ces cérémonies pour un « devoir de mémoire » en hommage aux soldats tombés au service de la France et également « pour l’honneur des hommes qui sont restés fidèles aux institutions de la République, aux heures sombres de son histoire, contrairement à ceux qui contestent le plus violemment la légitimité du cessez-le-feu, aujourd’hui comme il y a quarante-huit ans ». La Fnaca répond à ce qu’elle considère comme une montée de l’intolérance en dénonçant « l’agressivité manifestée dans les milieux extrémistes à l’égard de la commémoration du 19 mars ». Ces nostalgiques du colonialisme ont écrit aux maires pour les dissuader d’organiser des cérémonies en se référant à la décision du président Chirac, en 2003, d’instituer la date du 5 décembre pour rendre hommage aux morts pour la France durant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. La section du PCF de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, s’inquiète également des manifestations de « ceux qui, depuis cette période sombre de l’histoire de la France coloniale, tentent de mettre sur le même pied d’égalité ces soldats français en uniforme et les militants de l’OAS, défenseurs d’une vision coloniale et raciste des relations entre les peuples français et algérien ». Les communistes déplorent en particulier qu’Hubert Falco, ministre délégué aux Anciens Combattants, soit en train d’accepter que des noms de membres de l’OAS figurent sur le mémorial du quai Branly à Paris, dédié initialement « aux militaires morts pour la France en Afrique du Nord ».

La Fnaca, forte de ses 358 500 adhérents, réaffirme son attachement à la journée du souvenir et du recueillement du 19 mars 1962, « seule date historique digne de commémoration » et « salue particulièrement la mémoire des soldats tombés sous les balles de l’OAS après le cessez-le-feu ». André Cognard, son secrétaire général, rapproche l’agressivité des extrémistes de l’attachement des Français à la date du 19 mars. Des milliers de cérémonies auront lieu dans tout le pays. « C’est la voie de la raison. Le 19 mars fut une libération pour ces jeunes soldats qui ne voulaient pas mourir dans une guerre coloniale. »

Jacques Moran

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :