Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme suite à l’annonce de la démission de l’adjoint aux travaux (voir article précédent), la presse s’est faite écho du déroulement pour le moins surprenant du conseil municipal : un maire désavoué par sa majorité qui annonçait pourtant la veille avec certitude qu’il terminera le mandat avec 6 adjoints et un vote où le candidat de la majorité ne l’emporte que par 12 petites voix contre 10 !

Nous publions dans ces colonnes pour votre information les articles de presse successifs ainsi que la déclaration de M. Martine.

Le titre de cet article pourrait donc être Quel pataquès et à quelques mois d’une échéance électorale locale cela pourrait faire sourire. Mais l’importance de l’acte nous conduit une fois de plus à exprimer notre inquiétude devant le fonctionnement récurent de la majorité.

Depuis 2008, l’absence de considération de l’expression élue par les Cabanaises et les Cabannais est une permanence qui a conduit les élus « Agir ensemble pour Cabannes » à dénoncer publiquement cette situation. Le changement de maire aurait pu être une occasion de réorienter la gestion communale par plus de démocratie et plus de transparence…Nous savons ce qu’il en est advenu…L’autoritarisme de quelques uns, l’absence d’humilité et les pratiques de la division se sont particulièrement renforcées touchant aujourd’hui et au grand jour la majorité municipale et tout cela dans une ambiance délétère.

C’est en responsabilité que j’affirme qu’il n’y a pas lieu de réjouir de cet évènement, au contraire, car ces « pseudo méthodes » ont de lourdes conséquences sur le travail municipal comme par exemple l’utilisation des fonds destinés en principe à la prévention des inondations entre autre au lotissement le Verger et qui ont servi à la réalisation du parking à l’école !

 

J’invite le nouveau maire à assumer enfin et à prendre la mesure de ses responsabilités vis-à-vis de la commune toute entière pour le temps qui nous sépare des élections et j’appelle les habitants à se rassembler et à intervenir s’il le faut afin que cesse ces politiques plus portées par des questions de pouvoir personnel et parfois par l’intrigue que par l’intérêt général de notre commune. Oui, il devient urgent que Cabannes tourne définitivement la page de ces méthodes de gestion qui de plus portent atteinte à l’image de la commune.

 

Voici l'article du journal la provence écrit avant le conseil municipal

Voici l'article écrit après le conseil municipal 

Voici enfin la lettre de M. Martine, lue en conseil municipal que nous portons à votre connaissance:

 

Monsieur le Maire,

Mesdames Messieurs les Conseillers Municipaux,

 

Je suis actuellement en repos dans le centre de la France.

Je n’ai pas eu l’honneur, comme d’habitude, de participer au choix de la date du Conseil Municipal. Bien sur ce manque de communication n’est pas récent.

Le maire Gérard VOULAND m’a demandé en 2007 de faire partie de son équipe pour les élections de 2008.

A cette époque, tous les choix, toutes les dates de réunion étaient décidés entre Adjoints afin de permettre à tous de participer aux différentes réunions, en privilégiant les obligations, la vie de famille, les impératifs, etc.

A l’heure actuelle, les dates, les représentations, les choix, les décisions sont dictés par 4 ou 5 personnes, sans consultation aucune avec certains Adjoints ou Conseillers.

Par exemple, un adjoint apprend 5 jours avant qu’il est rapporteur à une date choisie, au conseil municipal, sans savoir ce qu’il doit expliquer. Des exemples seront donnés ultérieurement et à  bon escient.

 

Depuis le printemps 2013, nous sommes confrontés mon épouse et moi à diverses épreuves :

Je ne citerai que son opération délicate, le décès de ma Belle mère.

Je voudrai qu’ici soient remerciés tous ceux et celles qui pendant 4 mois ont pris de leur temps pour s’inquiéter de la santé de mon épouse et par contrecoup de la mienne puisque j étais tous les jours à Marseille auprès d’elle, ceux – de vrais amis - qui par leur présence, leurs appels, leurs mails ou SMS se sont joints à notre difficile quotidien.

 

Ceux qui disent que je suis entrain de vendre ma maison sur un coup de tête, mentent et le savent.

 

Quant à ceux et celles qui disent ne pas comprendre ma décision de démissionner, un petit rappel s’impose :

  • Nous avons appris avec un collègue Adjoint, que nous étions convoqués chez le nouveau maire ! On nous a alors expliqué que tout Cabannes savait (y compris certains agents territoriaux) la situation de M. Gérard VOULAND, Maire, 5 mois après.
  • Pendant ce temps (5 mois) nous répondions aux questions des Cabannais que nous ne savions pas – et c’était vrai : ni les visites à l’hôpital, ni la fameuse lettre de démission, ni l’historique ! Rien !
  • Depuis ce jour là, la confiance a disparue, car si 5 ou 6 savaient, d’autres dont moi étions déjà laissés de côté, dans l’ignorance.

J’ai toujours revendiqué mon honnêteté et mon intégrité ; je rappellerai à certains le jour où a eu lieu une réunion chez un Adjoint dont le but était de préparer mars 2014, en écartant 2 adjoints actuels qui ne rentraient pas dans les plans de la future liste. J’ai immédiatement  refusé cette proposition.

Ceux qui disent ne pas comprendre ma démission, c’est faux et  ils le savent bien.

Je ne suis pas là pour 714€  mensuel, moi !

Mais quand on ne décide plus, quand on est évité et qu’on ne peut même pas avoir un rendez vous avec le Maire actuel, il serait  malhonnête de percevoir la rémunération d’un Adjoint.

Je préfère démissionner - de mon poste d’Adjoint et non du Conseil Municipal – et rester libre de penser, d’agir et en totale harmonie avec ma conscience.

Ma démission est effective depuis le 22 août 2013, conformément à la lettre que Monsieur le Sous-préfet m’a adressée.

 

J’ai été fier de servir les Cabannais en début de mandat,

J’ai été très déçu en milieu de mandat,

Je suis écœuré, comme beaucoup, de cette fin de mandat.

 

Je sais que je suis compris par 2/3 d’entre-vous, je serai heureux de pouvoir vous l’expliquer de vive voix pendant les 7 mois du mandat restant, en toute honnêteté.

 

André MARTINE

Conseiller Municipal

 

Municipalité de Cabannes: Quel pataquès!!!!!...Il est urgent de tourner la page!
Municipalité de Cabannes: Quel pataquès!!!!!...Il est urgent de tourner la page!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :