Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

humour_ISF_reforme.jpg

Nul besoin d'être devin, ni météorologue pour savoir que cette semaine s'annonce encore bien ensoleillée pour les plus fortunés. La réforme de la fiscalité proposée par le gouvernement et la majorité présidentielle n'a, en effet, pas de quoi assombrir leur moral. Pour eux, le relèvement du seuil de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune compensera en totalité la suppression du bouclier fiscal.

Autrement dit, celles et ceux dont le patrimoine dépasse 17 millions d'euros ne paieront pas un centime de plus et continueront, dans les faits, de bénéficier des mêmes réductions d'impôt ! Mieux, compte tenu que la suppression du bouclier fiscal sera effective dans deux ans, ils pourront même cumuler l'an prochain les avantages du bouclier et ceux de la réduction de l'ISF...
Le "printemps fiscal" annoncé à grand tapage apparaît pour ce qu'il est : le maintien d'un cap dont la majorité de nos concitoyens et concitoyennes continueront, en revanche, de faire les frais.

L'austérité pour le plus grand nombre, la casse des services publics, le dynamitage du système des retraites et de protection sociale, tel est en effet le prix de cette politique fiscale taillée sur mesure pour les plus riches et pour les marchés financiers.

Il est grand temps d'imposer d'autres choix qui répondent à l'intérêt général, en supprimant par exemple les niches fiscales qui coûtent aujourd'hui 150 milliards d'euros à l'Etat et en s'attaquant à la fraude et l'évasion fiscales qui représentent un manque à gagner de 40 milliards d'euros pour les finances publiques.

Partager cet article

Repost 0