Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ensemble-devient-possible-manifestons-L-1.jpg

On savait la réforme repoussant l’âge de la retraite rejetée par une majorité de français, tout comme est refusé le projet visant à casser le système solidaire de financement des retraites pour le privatiser.

On savait la volonté du gouvernement d’étouffer tout débat sous contrôle citoyen, allant même jusqu’à museler la représentation nationale, puisque le travail parlementaire a débuté à huis-clos à l’Assemblée Nationale, au nom de la « sérénité des débats ».

Pour démobiliser, on savait le choix du gouvernement d’imposer un débat parlementaire coupé en deux : dans un premier temps, pendant l’été, voter la loi de réforme des retraites, et seulement ce vote opéré, débattre de ses implications financières pour la Nation lors du débat sur la loi de finances, en novembre prochain !

Chaque jour, une vaste opération idéologique se déploie afin de justifier l’injustifiable. Les médias – télévisions et radios en tête – tendent complaisamment les micros aux ayatollahs de la régression sociale et c’est un défilé de représentants du médef, élus UMP, intellectuels bien pensants qui, tous, au nom de la « solidarité » ou de « l’égalité » justifient une attaque sociale sans précédent et saluent le « courage politique » des gouvernants osant « enfin » s’attaquer à une réforme « dure mais nécessaire ».

Mais cela ne suffit pas. L’opinion publique s’entête à refuser le mauvais coup !

Et voilà que l’Etat appelle désormais les élus locaux à se faire le relais médiatique de la réforme. Dans un message adressé aux collectivités par Publicis Consultants France « mandatée par le Ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique » (on appréciera l’appel à un leader mondial de la communication pour relayer une information d’un Ministère vers les collectivités locales !!), les élus locaux sont invités à populariser, auprès des populations, un dépliant gouvernemental vantant les mérites de la réforme Woerth.

Deux versions sont envoyées aux élus. L’une qui « peut être envoyée facilement par e-mail ou imprimer (sic !) avec une photocopieuse » et la seconde que les collectivités sont invitées « à personnaliser » en y ajoutant une adresse internet ou, si besoin, à « l’envoyer à un imprimeur professionnel pour une édition papier ».

Le message est on ne peut plus clair : non seulement pour les élus locaux, servir de béquille à un gouvernement en échec, mais aussi utiliser l’argent des contribuables pour renforcer l’arsenal de propagande aujourd’hui incapable à renverser une opinion publique décidément opposée à cette réforme !

 

La situation est donc ouverte. Le bras de fer entre la gauche et la droite ne va pas désarmer durant l’été. Le débat à la Commission des affaires sociales va durer jusqu’au 22 juillet, puis reprendra dans l’hémicycle le 6 septembre.

Le groupe GDR a déposé 128 amendements, le groupe socialiste 140 : près de 400 au total déposés par l’opposition. Une pétition pour la retraite appuie la proposition de loi déposée par les députés communistes, républicains et parti de gauche -elle a déjà reçu plus de 580.000 signatures – et les syndicats annoncent une rentrée chaude.

Le 7 septembre une grande journée d’actions, grèves, débrayages, manifestations et rassemblements va prolonger la journée du 24 juin qui avait été un grand succès de mobilisation des travailleurs des secteurs privés et publics.

Le gouvernement a beau dire que le nombre de manifestant ne changera rien, cela relève plus de la volonté de dissuader nos concitoyens de manifester et le souvenir du CPE en 2006 nous rappelle qu’il n’en est rien : alors que la loi était votée, le mouvement populaire, la mobilisation des jeunes, des enseignants, des parents, des élus et de l’opinion publique avaient contraint de Villepin et Chirac à reculer, et cette loi votée n’a jamais été appliquée !

 

NB: NDLR: si vous voyez ce document à Cabannes sachez que vous aurez payer 2 fois la pub gouvernementale!

 

 

La pétition nationale cliquez!:

Une pétition pour la retraite appuie la proposition de loi déposée par les députés communistes, républicains et parti de gauche

 

Illustration trouvée sur le site média paper board.

Partager cet article

Repost 0