Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COPPOLA-LA-PROVENCE.jpg
Le journal "La Provence" organise chaque jour un "Tchat" avec les candidats sur "la toile"...Vous trouverez les réponses de Jean Marc COPPOLA aux questions des lecteurs en cliquant sur le logo ci après:
untitled.gif

L'avenir commence le 14 mars...

Compte rendu du meeting du front de gauche à Marseille, mercredi dernier...Lu dans le journal:marseillaise-600.jpg
M.jpg
Plus de 2.000 personnes hier soir à Marseille pour le meeting régional en présence de Marie-George Buffet, Jean-Luc Mélenchon et Christian Picquet.


Un début de tempête. De gros embouteillages tout autour de Marseille. Lentement, trop lentement, le Palais des sports s’est empli hier soir pour accueillir le meeting régional du Front de Gauche. Mais malgré ces vents contraires, plus de 2.000 personnes ont participé à cette réunion publique marquée par la présence des principaux responsables des Partis fondateurs de ce rassemblement né aux européennes, Marie-George Buffet pour le PCF, Jean-Luc Mélenchon pour le Parti de Gauche, Christian Picquet pour la Gauche Unitaire.

C’est peu dire que le climat, humide à l’extérieur, était surchauffé à l’intérieur. Comme si ces sympathisants du Front de Gauche avaient la conviction « qu’une heureuse surprise » se prépare pour le 14 mars prochain. Ambiance des grands soir encore quand interviennent les acteurs du mouvement social à l’image de ce marin de la SNCM qui appelle à la révolte sociale et politique. Ou après le témoignage d’un militant des quartiers qui lutte pour la reconnaissance de la citoyenneté. Émotion aussi lors la lecture d’un message de soutien adressé par Robert Guédiguian et Ariane Ascaride pour qui le vote Front de Gauche « est le seul vote utile à Gauche, pour la gauche ».

A la hauteur d’un enjeu de civilisation

Face à ce public exigeant, les orateurs, déjà bien rodés par un tour de France qu’ils conduisent depuis des semaines, n’ont pas déçu. Chacun avec son style oratoire, son identité politique s’est efforcé de traduire en acte la diversité et la complémentarité des composantes du Front de Gauche. Tête de liste en Midi-Pyrénées, Christian Picquet a décliné, sous tous les modes, ce que doit être « une Gauche qui se hisse à la hauteur d’un enjeu de civilisation ». Pour cet ancien numéro deux de la LCR, la naissance du Front de Gauche correspond « à un véritable objectif de salut public » car « unis, nous pouvons renverser la table, bouleverser la donne dans le pays ». « Jamais, poursuit-il, nous n’avons eu autant besoin de Gauche, jamais l’exigence n’a été aussi grande d’apporter une réponse cohérente à ces mobilisations sociales qui cherchent les voies du tous ensemble ».

Dans son intervention, Jean-Luc Mélenchon s’en est pris à ces tenants de l’ordre établi « qui ont besoin de notre résignation. Or notre rassemblement est le contraire de cette résignation. Nous sommes la Gauche mauvaise tête, celle qui refuse de baisser les yeux devant les puissants ».

Un vote sanction

Avec verve, Jean-Luc Mélenchon a décrit par le détail « les marges de manœuvre » existantes pour conduire une politique de progrès. Mais cela n’est possible, commente le président du Parti de Gauche que « si se créée un nouveau rapport de force politique et social ». Il appelle à faire de ces régionale « un vote sanction contre la politique de Sarkozy. Une sanction qui doit être exemplaire et dissuasive ».

Sur cette lancée, Marie-George Buffet demande au peuple de gauche « d’être déraisonnable. Nous avons décidé de rêver », lance-t-elle, « car le mot espoir est celui qui colle le mieux au Front de Gauche ». « A Gauche », ajoute Marie-George Buffet, « nous avons besoin d’une nouvelle épopée progressiste ». Selon elle, le 14 mars peut être « une étape essentielle. L’avenir commence par notre mobilisation lors de ce premier tour ». A ceux qui préconisent d’attendre 2012, elle rétorque : « si nous acceptons ce scénario, combien des réformes régressives allons-nous subir ? Il ne faut pas attendre 2012, c’est le 14 mars qu’il faut changer le rapport des forces. Et permettre ainsi que les régions soient de véritables contre-pouvoirs à la politique de Nicolas Sarkozy ».

Christian Digne (La Marseillaise, le 4 mars 2010)

LOGO CLIQUEZ JACQUES 
REUNION PUBLIQUE
Mercredi 10 mars
18h30
NOVES (Mairie)

avec la participation des candidats:

Isabelle PASQUET, Sénatrice des Bouches du Rhône
Jacques ROUSSET, conseiller municipal


et de:

Georges JULLIEN, Maire de Noves

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :