Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire de Cabannes : La FRATERNELLE et le « POT A LAIT »

Hier soir, en regardant mes courriels, j’ai reçu parmi de nombreux messages celui ci :

« Merci Jacques, tu devrais en faire un livre ! Cabannes d'hier à aujourd'hui

Il existe une superbe carte postale du champ des courses, avec des voitures anciennes et toute la bourgeoisie de l'époque.L'ancien stade avec ses tribunes en bois serait aussi un sujet intéressant.

Le laitier chez qui nous allions chercher le lait avec nos pots au lait en aluminium, c'était avant l'arrivée de la brique en carton ! »

Outre le fait que cela fait toujours plaisir de voir l’intérêt pour l’histoire de notre commune partagé par d’autres, un passage a attiré mon attention car elle évoque  : « nos pots de lait »…

Et, qu’on le croit ou non, grace à « nos pots de lait", je me suis ainsi souvenu, d’un autre livre qui a été écrit il y a bientôt 40 ans (1974) pour le compte de la mutuelle « La Fraternelle » à l’occasion de son 25ième anniversaire et dont une anecdote relatée évoquait... LE POT A LAIT!

couverture.jpg

Ce livre avait été écrit pour la plus grande partie par Monsieur Jean Girard. Il était alors Président du conseil d’administration de la mutuelle « La Fraternelle ».

Nous allons revenir plus tard dans nos chroniques sur ce petit livret, non sans avoir retranscrit l’avertissement écrit par M. Girard passionné d’histoire et de Cabannes :

 « Le bureau de LA FRATERNELLE devait, à l’ occasion du 25ième anniversaire de la Société, chercher à intéresser ses Adhérents et leur rappeler que, si les CABANNAIS ne sont pas aussi prétentieux que ceux d’autres villes, nous avons tout autant, nous aussi, des hommes de valeur.

Nous avons jugé bon de chercher à honorer notre VIDAU, Poète et félibre, Gloire de Provence aux mêmes titres que CHARLOUN RIEU, avec des condensés tirés des principales œuvres.

Le bureau remercie Madame Vve Félicien AUBERT, petit fille de notre illustre personnage, d’avoir mis à notre disposition une partie de sa bibliothèque, ce qui a permis de fouiller à notre tour le passé. »

Nous reviendrons donc sur ce livre et sur un de ses auteurs principaux. Pour l’heure, je dédis à l’auteur du mail d’hier soir (Il se reconnaitra !) la parution cet article, pour le remercier de m’avoir rappelé avec "ses pots de lait" cet ouvrage,  

 Extrait du livre: 1949/1974 25 ans LA FRATERNELLE

LE POT A LAIT

Seuls les anciens s'en souviendront. Vers 1900-1920 la distribution de lait de chèvres se faisait dans la rue, devant chaque porte cochère.

Un nommé Théophile TABOURET avait un troupeau de chèvres multicolores. Le soir ces chèvres étaient logées dans une écurie de M. DUPUY (incendiée il y a 2 ans).

Donc, chaque jour, notre TABOURET partait avec son mini troupeau et le conduisait sur toutes les routes ou chemins du terroir pour y trouver sa nourriture •

Le soir, notre berger, en rentrant dans le village, faisait tinter les clochettes de ses chèvres. Les habitants de Cabannes sortaient sur le pas de leur porte, un pot à la main, et TABOURET le présentait sous les mamelles et en tirait soit pour I sou ou 2 sous. Quand la tournée dans le village était terminée, les mamelles étaient vides. Le lendemain, de nouveau, l’opération recommençait.

pot-a-lait.jpg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :