Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cabannes-rue-de-l-horloge.jpgHistoire de Cabannes : Cloches et rue de l’Horloge…

Parmi les anciennes cartes qui me sont parvenues, une attiré mon attention en ce centenaire de la publication du livre de M. Vidau en 1913…C’est la « bénédiction des cloches en 1925 ».

cloches-1925copier.jpg

Il ne savait pas encore que 12 ans après l’écriture de son livre, les cloches allaient être changées vu leur état. Mais il savait sans aucun doute qu’en attirant l’attention sur elles il y contribuerait… « …dussions nous, de ce fait, détruire la légende d’une cloche monumentale, fantastique, qui envoyait à travers l’espace, par la baie Nord, une sonnerie que l’on entendait bien au-delà de la paroisse. »

A la lecture nous apprenons qu’en 1666 « la Cité » possédait 3 cloches dont 2 de 1403 kilos et qui « furent descendues le 20 Frimaire de l’an II et envoyées à la fonderie Révolutionnaire d’armes de Marseille ». Il n’en restait donc qu’une de 680 Kilos qui « servait à tous les usages, sonnait pour la joie et pour la douleur, pour le service divin et municipal, pour les inondations et pour les incendies : elle sonnait même les heures ; il est facile de comprendre qu’employée pour tant de causes, elle finit par succomber à la tâche ; elle se fendit et ne donna plus que des sons lugubres et éraillés. »

C’est en 1825 que le conseil municipal décida de faire refondre la vieille cloche et de la remplacer par 3 autres dont une pour les heures. C’est le 11 septembre 1825 que la vieille cloche fut descendue. Sur « sa robe d’airain », Léopold Vidau traduit très personnellement alors l’inscription en latin qui y était gravée : « Je suis appelé Magdeleine, aussi quand je résonne, les partis hostiles se dispersent »

cloche-cab.jpg

C’est le 31 octobre 1825 que l’installation fut achevée « pour annoncer aux Cabannais la solennité de la Toussaint ».Les 3 cloches pesaient respectivement : 1027, 750 et 508 Kilos.

Mais voila, le 14 janvier 1833,  le conseil constate que la plus grosse cloche « ne pouvait, parait il, être mise en branle sans que le clocher et l’église elle-même en fussent secoués dans leurs bases et une autre plus petite était déjà cassée ». Le conseil décide donc de refondre 2 cloches. L’opération eut lieu sur le cours dans « la remise Joubert » et les nouvelles cloches installées.

Le 4 mai de cette même année plusieurs habitants font observer au Maire que la cloche du midi qui devait être adaptée à la sonnerie des heures serait mieux placée en haut de la corniche du clocher et que « toute la campagne jouirait mieux des avantages »…

De plus Léopold Vidau nous informe que, le Maire de l’époque constate la nécessité de faire des travaux sur le clocher au Nord pour « fermer au deux tiers l’embrasure où pendant 8 ans trôna, comme une reine fainéante, la cloche de 21 quintaux ».

A mon avis, cela mériterait que l’on fasse quelques recherches, ce déplacement de cloches pourrait expliquer le nom de « Rue de l’horloge »…?

horlo-jpg.jpg

En 1913, M. Vidau conclut son article en disant qu’il semble qu’il soit de tradition qu’il y ait à Cabannes une cloche cassée et il nous informe « qu’actuellement celle qui reste du carillon de 1825 est fendue, et ne donne que des sons lugubres, elle ne sonne que pour les trépassés ». Cette carte postale de 1925 semble démontrer que son appel fut entendu…

En 2013, en passant rue de l’horloge, pensons donc à cette tradition citée en 1913 et écoutons « le son qui marque les heures » et levons les yeux vers l’horloge et le clocher qui, pour l’avoir visité, mériterait quelques attentions bienveillantes.

R.J.

Cliquez sur les photographies pour les agrandir.

rue-horloge-2-copier.jpg

rue-horloge-copier.jpg

rue-horl.jpg

ruehorljpg.jpg

rue-horlog.jpg

 Images suivantes; clochers.org

i13018_rd_04-10-2004_2_01.jpg

Partager cet article

Repost 0