Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mairie_x225_.jpg

Il y a quelques temps nous évoquions dans ce blog (http://agirpourcabannes.over-blog.com/article-ball-trap-a-cabannes-aussi-72361617.html) la signature d’une pétition par des riverains contre les nuisances causées par l’activité ball-trap.

A l’occasion d’un conseil nous avions proposé alors à M. le maire de réunir toutes les parties pour trouver des solutions consensuelles…En réponse nous avions été informé qu’une réunion allait être organisée…

Depuis rien…plus rien, aucune information aux élus…et puis…

Lors du dernier conseil municipal la semaine dernière et à la faveur de la lecture des « décisions du Maire », Mme Girard Nathalie demande à quoi correspond "la provision pour avocat" et si c’est pour le procès au prud’homme…Réponse du Maire : Non, c’est parce que la commune doit prendre un avocat pour rédiger un mémoire en réponse à une plainte déposée par des riverains ball-trap au tribunal administratif.

La discussion qui s’engage permet d’apprendre qu’outre un recours contre un arrêté pris par le Maire pour autoriser les activités du ball-trap, d’autres démarches semblent être engagées pour constructions illicites voire même pollution.

 Je n’ai pas caché en conseil ma stupéfaction d’apprendre presque incidemment et par hasard que la mairie était mise en cause. En effet, aucune information n’a été faite aux élus (et pas que de l’opposition !) sur cette affaire, cela est inacceptable et dénote d’une absence de transparence et de responsabilité…Nous sommes bien loin des engagements pris à l’occasion des dernières élections.

Au nom des élus de gauche, point de vue que je pense partagé par d’autres aussi, j’ai fortement regretté l’attitude de la majorité qui à mon sens aurait du tout faire et économiser aucun moyen pour créer les conditions d’une solution consensuelle dans l’intérêt des pratiquants du ball-trap et des nombreux riverains concernés. Mais à force de vouloir imposer ses seules conceptions qui consistent à de plus en plus à « monter les uns contre les autres », cette majorité là incite au contentieux juridique…C’est fort regrettable !

 Rappelons enfin que les signataires à l’époque demandaient la limitation des jours d'ouverture possible, une étude sono métrique, l'arrêt de l'édification de nouvelles installations et citons, "la destruction des installations illicites" et, citons encore, la dépollution "du site terrestre et aquatique par ceux là même qui l'ont pollué".

Il est grand temps que notre commune retrouve le sens de l’écoute, de la concertation et j’ose dire sur le sujet de la responsabilité.

Partager cet article

Repost 0