Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'APPEL AU RASSEMBLEMENT....

INTRODUCTION A LA RENCONTRE PUBLIQUE

 

DU 18 OCTOBRE 2007

 

Jacques ROUSSET – Conseiller municipal de Cabannes - Président du Syndicat Intercommunal des collèges du Canton d’Orgon

 

 

 

 

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Tout d’abord je souhaite avec  Mireille Sabatier, vous remercier d’avoir répondu à mon invitation pour débattre des enjeux des élections municipales qui  se dérouleront au mois de mars 2008,  en même temps que les élections cantonales.

Comme annoncé dans le bulletin municipal, cette échéance d’importance pour notre commune m’a conduit  à adresser largement une invitation afin que chacune et chacun puissent prendre toute sa place dans le débat qui s’annonce…cela me parait être le premier enjeu.

Je tiens à le dire d’entrée, quitte peut être à décevoir quelques impatiences,  je ne vais pas ici et aujourd’hui annoncer que je suis candidat, que je monte une liste… Car cela serai à mon sens, et à cette heure,  qu’une liste de plus,  entérinant trop vite l’idée que la division, l’esprit de clan ou partisan, serai éternellement à Cabannes,  la seule issue pour notre village….

Ceci étant, je tiens aussi à affirmer fortement que le temps de prendre cette grande responsabilité viendra s’il le faut. Pour l’heure je précise que cette réunion s’inscrit simplement dans le cadre des rencontres régulières proposées depuis plus de 12 ans que je suis élu. ..Il me parait donc naturel et légitime en effet,  de vous livrer quelques appréciations au sortir de ce long mandat,  sur les conditions à créer pour que notre commune puisse relever les défis qui lui sont posés….nous évoquerons donc cela dans le débat

Je dois vous dire aussi que,  je suis convaincu que de la participation de chaque citoyen, de votre participation,  dépend  la construction de perspectives nouvelles pour notre commune et qu’il est totalement illusoire, devant l’ampleur de la tâche à accomplir,  de vouloir réduire le débat à une quelconque compétition entre tête de liste….Cabannes mérite autre chose et autrement, Cabannes mérite mieux et Cabannes doit se sortir de l’ornière dans la quelle, consciemment ou non, plusieurs modes de gestion successives l’ont enfermé.

Venons en à notre bilan de conseillers municipaux …et rappelons nous il y a bientôt 7 ans….la liste que j’ai eu l’honneur de conduire avait obtenu 20% des voix face à la liste intitulée « Réalisme et avenir » qui avait recueilli 80% des suffrages au sortir d’un premier mandat qui sous de nombreux aspects avait été marqué par quelques changements heureux dans la gestion de la commune et laissé surtout entrevoir pour ce deuxième mandat de nombreux espoirs….Il faut le dire aujourd’hui et c’est l’avis de beaucoup,  les réponses n’ont rapidement pas été à la hauteur de l’écrasante confiance que les Cabannaises et Cabannais ont accordé à la majorité actuelle et les espérances ont laissé place peu à peu à la déception….vous donnerez sans doute votre avis sur le sujet dans la discussion qui va suivre.

Pour ce qui nous concerne avec Mireille c’est donc dans ces conditions que nous avons abordé ce mandat, avec les moyens que la population nous avait accordé,  c'est-à-dire 2 élus face aux 25 de la majorité…Loin de nous laisser abattre, loin de renoncer, loin de nous laisser impressionner, c’est avec, comment dirais je ?....pugnacité et persévérance que nous avons assumer cette situation forts de nos convictions et surtout  de quelques engagements posés dans la campagne en 2001…

Rappelons quelques ambitions pour notre commune que nous avions proposé, il y a déjà 7 ans, dans le projet de la liste Agir pour Cabannes, citons rapidement pour mémoire : les questions d’environnement,de transport, de démocratie, de jeunesse, de culture, de services publics, de sécurité et de citoyenneté, de patrimoine, d’aménagement du territoire, de  démocratie locale et de  son organisation, de la nécessité d’une médiathèque encore ou bien d’un centre médico social, du soutien à l’investissement, arènes, colonie, éclairage public, de la nécessité d’établir des programmes pluriannuels, des coopérations intercommunales….etc …etc….et pour terminer ce « document-programme et propositions » il était écrit en 2001 et pour conclure : « Plus de démocratie, plus de participation sont facteurs de progrès….C’est dans des conditions difficiles que CABANNES a entrepris un effort pour combler des retards ; cet effort doit se poursuivre ; un nouvel élan est à donner. »

C’est ainsi que sur la base de ces engagements et de nos réflexions, malgré un rapport de force très défavorable au sein du conseil, nous n’avons fait l’économie d’aucun moyen à l’occasion de chaque conseil et dans les diverses commissions dans lesquelles nous siégeons, pour faire entendre les besoins de notre commune et de sa population, d’intervenir, de proposer et d’agir quand cela était possible sur chaque dossier….Mais cette énergie n’aura pas été suffisante pour que l’élan attendu au terme d’un premier mandat se réalise concrètement dans une  cohérence de gestion tout au long des 6 ans qui viennent de passer.

Par contre, et au titre du bilan de notre mandat, il faut aussi citer quelques avancées en matière de démocratie locale…le fait que le maire propose au tête de liste de l’opposition 2 délégations (une pour le transport scolaire et une pour les deux collèges du canton)  n’est pas un élément anodin, mais un acte fort qui a mon sens contribue dans le champ intercommunal à souder nos propres solidarités communales,  en interne tout d’abord, malgré nos différences d’engagements, en externe ensuite, auprès des autres collectivités locales et départementales…

Je dois dire aussi, que si j’ai accepté cette responsabilité de président d’un syndicat intercommunal sur proposition de M. VOULAND, c’est aussi parce que cela s’est fait sans condition préalable et pour prendre référence à une question d’actualité, est à l’inverse  de l’ouverture à la SARKOSY, où des ministres se revendiquant il y a peu de la Gauche conduisent et cautionnent une politique de droite que je qualifie de très anti-sociale….

J’ai donc pu librement m’exprimer et  exercer mes responsabilités, sans qu’il n’y ai eu de confusion (les votes en conseil sur les budgets en témoignent) et je tiens publiquement à remercier M. le Maire pour cela,  mais aussi pour la considération qu’il a eu pour l’opposition car je dois dire qu’aucun obstacle n’a été mis au plein exercice de notre mandat…Cette expérience acquise, qui à mon sens a eu des prolongements sur d’autres sujets locaux, est à mon sens très enrichissante et pleine d’enseignements pour l’avenir, et au-delà des personnes,  porteuse d’espoir dans notre commune.

Mais tout cela, il faut le dire dans le contexte précis de ce mandat, n’a pas été suffisant en quelque sorte pour  compenser l’écrasant rapport de force au sein du conseil municipal,   pour d’une part peser plus aux niveaux des orientations politiques locales et d’autre part apporter une correction suffisante face à divers évènements ou épreuves que vous connaissez, qui ont précarisé les possibilités d’action collective et  la position de la commune.

Vous le constater de nouveaux retards sont apparus en nombreux domaines et ont pour cause de multiples raisons :  absence de projet de gestion cohérent, absence de projets fédérateurs, certainement,  mais aussi disons le, démissions et divisions de la majorité municipale qui, si elles ne se traduisent pas au niveau des votes, a laissé par moment s’installer un climat presque délétère préjudiciable à la bonne marche de la gestion municipale et à l’intérêt général faute d’initiatives…Je dois dire aussi, que cette situation ne peut pas être imputé totalement aux seules affaires judiciaires de notre Maire,  même si il est évident que ces évènements représentent une épreuve à Cabannes tout entier.

Sur cette question, ce constat m’a amené en responsabilité, tout d’abord à tourner le dos à certains qui incitaient à « hurler avec les loups », mais au contraire à appeler au ressaisissement à de multiples reprises au cours du mandat, et particulièrement au mois de janvier dernier à inviter en conseil municipal à la  responsabilité, au courage, pour pouvoir affronter ces réalités et surtout préserver et assurer la continuité du service public.

Je souhaite à ce sujet publiquement, souligner le professionnalisme dont à fait preuve l’ensemble des personnels communaux qui sont à mon goût trop souvent décrié car ils ne peuvent porter seul sur leurs épaules la responsabilité de la bonne marche dune municipalité.

Voila donc quelques éléments de notre bilan de mandat, car il ne s’agit pas encore du bilan de la municipalité sortante et à ce sujet je dirai que nous n’avons rien à rendre ni à César ni à personne d’autre, partant du principe que ce n’est pas eux payent mais les contribuables !  

Nous complèterons dans la discussion et notamment sur les nombreux sujets plus concrets sur lesquels nous intervenons dans les diverses commissions où nous siégeons Mireille et moi-même (CCAS, Maison de retraite, transport, collège, culture, affaires scolaires, aménagements, travaux, personnels…etc) peut être évoquerez vous aussi la rocade, le dossier de la crèche, la CCRAD, le syndicat intercommunal des collèges, les affaires scolaires, le dispositif jeunesse, la question majeure des finances,  ….nous sommes à votre disposition et n’esquivons aucune question.

Venons en à quelques enjeux de cette élection…

Vous le savez, mon expérience d’élu  depuis 12 ans, l’expérience de mon mandat de Président du SICCO,  mais plus encore les difficultés de notre mandat actuel,  m’ont e fait dire que  ma conviction aujourd’hui est que Cabannes doit et peut retrouver les chemins qui conduisent à être une commune rassemblée, utilisant au mieux toutes ses compétences et ses potentiels,  confortant toutes ses solidarités et où chacune et chacun, quelle que soit sa sensibilité,  doit pouvoir trouver sa place pour servir avant tout l’intérêt général….Peut être faut s’éclairer sur cette question ?Cela me parait être la condition première pour que notre commune puisse dépasser les difficultés actuelles et surtout, pour l’avenir puisse retrouver prioritairement des équilibres pour sa gestion, conforter ses services publics et ses équipements collectifs, développer des coopérations efficaces, garantir une qualité de vie démocratique, communautaire, environnementale et répondre à vos préoccupations au quotidien.

Le temps d’une élection est une chose, assumer un mandat collectif de 6 ans en est une autre ! C’est à cela que je pense prioritairement en vous alertant sur celles et ceux qui annonceraient raser gratis demain et qu’ils ont les solutions à tout et pour tout!

 

Ainsi, si  la question de la constitution de listes de candidats (es) est d’actualité, je pense que se pose avec plus de force la question des contenus, des projets, des façons de faire pendant toute la durée de la nouvelle mandature de 2008 à 2014 pour que notre commune retrouve confiance et dynamisme…

La gestion municipale exige rigueur, intégrité, respect, persévérance dans les idées mais aussi dans le travail au quotidien…elle exige également  transparence bien évidemment,  mais aussi, on en parle pas souvent, humilité ! De plus compte tenu des difficultés spécifiques à notre commune elle exige plus que tout, un soutien actif et participatif d’une large majorité de la population et cela ne peut passer que par le rassemblement….c’est à cette démarche que je veux contribuer en m’adressant directement à vous …Et ne veux faire l’économie d’aucun moyen ni gaspiller aucune chance d’y parvenir dans l’intérêt de notre commune.

Quant au défis à relever, quelques thèmes apparaissent fondamentaux, discutons en, et vous complèterez :

 

  • Une véritable pratique démocratique de proximité incitant à la participation active des citoyens sur les choix qui les concernent me parait être une évidence sur les lesquels les engagements futurs doivent être fondés.
  • Une qualité de vie communautaire, associative et institutionnelle socio culturelle ou sportive doit être confortée. Je me refuse à l’idée que notre commune soit, comme disent certains, un village dortoir…sans vie sociale, sans commerce de proximité, sans vie culturelle…Certes les difficultés s’accumulent, mais le pire serait de s’en accoutumer.
  • Relancer une politique d’investissement concerté avec la population et le département apparaît être une priorité. Un cadre de programme pluriannuel s’impose comme je ne cesse de le répéter depuis des années tant il y à faire et tant les besoins se font sentir (sécurité, cadre de vie, équipements, réhabilitation…)…trop de temps a été perdu. Et il conviendra de conforter la position de la commune dans le champ intercommunal mais aussi  départemental. Il n’est plus possible de rester comme campé sur une image économique de la commune qui date de plusieurs décennies et qui n’est plus une réalité.
  • Adaptation de l’aménagement du territoire aux évolutions (démographie, habitat, agriculture, économie), garantissant la préservation de notre environnement et relançant un dynamisme économique…la question de la nécessité d’aller vers un PLU est posée et doit être posée dans la plus grande transparence.
  • Une qualité environnementale et de cadre de vie, la propreté et la sécurité en font partie mais  doivent aussi reposer aussi sur la participation citoyenne et responsable du plus grand nombre.
  • Etre à l’écoute et contribuer à l’aide et au soutien de tous, et surtout de celles et ceux dont la situation est difficile. Je pense en particulier aux familles, aux jeunes, aux personnes âgées et sur un autre plan à la grande question du logement dans un contexte de flambée immobilière.

Voilà donc quelques éléments très succincts, qui ne sont pas en soit un programme mais des axes de réflexion  que je livre et qui à mon sens devraient trouver des traductions concrètes dans les engagements d’une prochaine municipalité.

Mais il y a un dernier point et qui est majeur, ce sont bien sur les finances communales dont on ne pas dire qu’elles soient confortables, bien au contraire si l’on en croit les rapports de la trésorerie, qui les qualifient de « très préoccupantes ». Cet élément doit être traité dans la plus grande transparence si l’on veut que Cabannes puisse retrouver des équilibres de gestion et financier.

J’attire votre attention sur ce point car il nous touche tous directement avec les impôts locaux qui sont quasiment à mon avis la seule marge de manœuvre restante en fonctionnement quand on analyse l’évolution des comptes de la commune ces dernières années. La transparence s’impose donc si l’on ne vaut pas avoir demain de mauvaises surprises car les promesses ou les programmes ne disent pas tout !

Cette approche est renforcée avec le mouvement de désengagement de l’Etat sur toutes les collectivités territoriales et vous invite à relire un article que j’ai écrit dans le bulletin municipal intitulé « vers l’explosion fiscale »

C’est ainsi que les marges de manœuvre sur un plan financier , extrêmement réduites à Cabannes, devraient conduire après sans doute expertise pour l’avenir à :

  • Soumettre les grands choix à l’avis de la population avant toute décision.  
  • S’engager résolument dans la recherche de recettes nouvelles
  • Développer des solidarités nouvelles dans la commune pour éviter d’opposer un besoin à un autre.

Voilà donc, je me suis exprimé dans cette introduction au débat, non pas en tant que candidat, mais tout simplement en tant que conseiller municipal sortant, certes engagé, mais dont la responsabilité était de vous inviter une dernière fois à la rencontre dans ce cadre,  en vous livrant quelques appréciations et vous dire  que j’entend bien compter dans la campagne électorale qui va s’ouvrir,sans en connaître la forme,  et, fidèle à nos engagements, je compte bien continuer à AGIR POUR CABANNES mais cette fois AGIR POUR CABANNES RASSEMBLEE car la situation et les réalités économiques, sociales, culturelles  l’imposent.

Je suis certes préoccupé par la situation de notre commune mais confiant dans la capacité de nous tous, pour que nous nous retrouvions ensemble pour servir l’intérêt général et que Cabannes, forte de son histoire et de ses potentiels, retrouve confiance et fierté.

J’émets enfin le souhait pour la campagne qui va s’ouvrir, que si aucun sujet ne doit être esquivé, que l’excès toujours possible dans ces périodes, ne l’emporte pas sur l’esprit de responsabilité.

 

….à vous la parole

 

N.B. : A l’issue du débat, que l’on peut difficilement résumer ici, il a été convenu avec plusieurs intervenants, de s’engager dans les semaines qui viennent dans une large consultation sur ces propositions et sur les possibilités de voir notre commune rassemblée….

Une réunion de bilan devrait se tenir au mois de Décembre…toutes les personnes qui souhaitent soutenir cette démarche ou en discuter  sont invitées me contacter.

 

 

Cordialement

 

 

Jacques ROUSSET

 

 

 

 

Tag(s) : #AGIR

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :