Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans le journal la Provence du jour, est paru un article concernant une remise des dictionnaires aux élèves de CM2....Déjà l'an dernier cette "remise de prix" avait fait polémique. Cette année Monsieur le Maire n'a rien voulu entendre et fait référence aux remises de prix de son enfance pour justifier ce choix...et pour lui peu importe l'avis des enseignants de l'école publique communale!

Cette situation aurait pu passer inaperçue malgré le choix fait par la majorité de faire de cette cérémonie un sujet de polémique peu utile, mais voila qu'un article paru dans la presse fait état de façon érronée de la présence de MME DELAUNAY (et d'autres) à cette cérémonie....

Nous informons donc du courrier que notre collègue adresse au journal pour rectificatif et portons ensuite à votre connaissance la lettre que j'avais adressé personnellement à Monsieur le Maire, au nom des élus "Agir ensemble pour Cabannes"....le 22 juin (et qui n'avais pas vocation à être publiée)....Mais la vérité doit ête dite dans un souci de transparence. 



COURRIER ADRESSE AU MAIRE LE 22 JUIN



COMMUNE DE CABANNES

 

Groupe des élus de Gauche et apparentés « Agir ensemble pour Cabannes »

 

 
M. ROUSSET Jacques

Conseiller municipal

 22  juin  2009

 

 

A : M. VOULAND Gérard,

Maire de Cabannes

 

 

Monsieur,

 

Le 23 juin 2008, rappelez-vous, je vous adressais ce courrier :

 

« Vous avez décidé sans aucune concertation, malgré nos interventions au conseil municipal,  et sans tenir compte des avis des professeurs des écoles, de transformer la traditionnelle remise des dictionnaires dans les  cours  des écoles à l’occasion de leur fête en : « remise de prix de fin d’année » au centre socio culturel.

 

Nous avons  été informés que les enseignants de l’école publique ont décidé de ne participer à  cette manifestation de communication …

 

C’est donc avec regret que nous vous informons que nous ne participeront à cette « cérémonie ».

 

Nous vous demandons de prendre acte de notre solidarité avec les enseignants de l’école et regrettons que vous ayez fait le choix de prendre, en quelque sorte, en otage les élèves dans cette opération.

 

Nous regrettons  par ailleurs que vous priviez ainsi les fêtes des écoles publique et privée de Cabannes de ces manifestations de fin d’année appréciées des enseignants, des enfants et de leurs familles. « 

 

Juin 2009….Je constate que vous persistez dans votre position ….Soit ! Oui soit, bien que j’osais espérer qu’une concertation respectueuse avec les enseignants soit mise en place…Il apparaît que ceux-ci sont mis devant le fait accompli….

 

Or voila, je constate  que vous poussez la provocation cette année jusqu’à inviter MME Delaunay, élue au conseil municipal  et surtout professeur des écoles de CM2, à un CCAS  à la même heure (à ½ heure près)  que votre « remise de prix »… !

 

Je ne crois  plus qu’il s’agisse là d’une  erreur, parce que c’est la troisième fois que vous procédez de la sorte ! Il s’agit bien d’un acte délibéré comme l’a confirmé MME RAMBIER au sujet  de la convocation pour la  dernière réunion de la commission des affaires scolaires.

 

A mon avis cette façon de faire en dit long sur vos conceptions actuelles du travail municipal et en dit long sur vos réelles conceptions du travail des enseignants…cette façon de faire en dit long aussi  sur le  rôle et  la place de l’Ecole dans votre programme politique.

 

J’ai donc à nouveau le regret de vous informer que je ne cautionnerai pas vos pratiques actuelles par ma présence à cette opération politicienne de « communication ».

 

 

Je vous prie d’agréer mes salutations distinguées

 

 

Pour le groupe des élus

Jacques ROUSSET





NDLR:
C'est cela le Renouveau? Plus sérieusement n'y a t-il pas d'autres dossiers plus importants pour l'intérêt général de Cabannes que d'entretenir de telles  polémiques? A moins qu'il s'agisse d'une stratégie? et vous qu'en pensez vous?
Pour notre part,  nous renouvelons notre attachement et notre détermination à défendre la qualité de l'école publique et les valeurs qui lui sont spécifiques, nous le renouvellons d'autant qu'aujourd'hui même, le gouvernement UMP annonce 16 000 suppressions de poste supplémentaires au sein de l'éducation nationale. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :