Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lors du dernier conseil municipal, j'ai informé en question divers, les élus (et le public),  d'une campagne d'infomation  à l'initiative de l'association des élu-e-s communistes, républicains et progressistes.  L'association  propose une semaine de mobilisation du samedi 21 mars au dimanche 29 mars 2009 et appelle le plus grand nombre d’entre vous à s’y associer.
En effet, vous avez sans doute entendu parler du rapport BALADUR...puis de la suppression de la taxe professionnelle...Ces questions concernent frontalement la commune, le département et la région...Ce n'est donc pas une question "diverse" mais bien dun enjeu majeur qui concerne chaque citoyen...Je considère qu'il est de la responsabilité de chaque élu de faire en sorte de lever la chappe de plomb qui pèse sur ces questions pour qe chacune et chacun puisse s'exprimer...Voici ci joint le tract de l'ANECR...Cordialement
jacques ROUSSET

ASSOCIATION NATIONALE DES les élu-e-s communistes, républicains et progressistes

 

DANGER ! Balladur et Sarkozy :

leur réforme n’est pas la bonne !

Communes, départements, régions... :

C’est aussi votre affaire !

 

Leurs véritables objectifs :

·          transformer totalement le paysage des collectivités

·          mettre les communes sous tutelle avant de les faire disparaître

·          mettre en concurrence les habitants, les salariés et les territoires

·          achever d’adapter les territoires aux objectifs du capitalisme européen

·          privatiser ou supprimer les services publics

·          réduire les marges de manœuvre et les moyens de celles et ceux que vous avez élus

·          museler les collectivités qui peuvent encore mettre en œuvre des politiques différentes pour répondre à vos besoins, ce qui gêne leur logique de profit à court terme.

 

C’est pourtant l’inverse qui est nécessaire. Il faut renforcer la démocratie en plaçant le citoyen au cœur de la République et en donnant aux collectivités les moyens de leur politique.

 

Nous proposons de construire avec vous une alternative au dépeçage des collectivités

en s’appuyant sur les objectifs suivants :

 

Démocratiser les institutions locales.

Il faut combattre l’éloignement des lieux de décision et développer la démocratie participative de proximité. Le suffrage universel doit permettre la juste représentation  des  différentes  familles  de  pensée.  Il  doit  rester  ancré  dans  les  communes,  avec notamment une élection des conseillers communautaires clairement identifiés sur les listes municipales.

 

Développer et rééquilibrer durablement les territoires.

L’État doit garantir l’égalité entre les citoyens et les territoires et non organiser leur mise en concurrence.

Oui,  il  faut  repenser  l’organisation  territoriale  et  le  développement  de  services  publics

démocratisés,  mais  sur  la  base  de  la  satisfaction  des  besoins  et  des  droits  fondamentaux.  La métropolisation  des  grandes  zones  urbaines  doit  faire  l’objet  d’une  approche  qui  s’appuie  sur  la  construction  de  projets  et  de  coopérations  volontaires,  y  compris  en  Île-de-France  et  sans  effacer les échelons communaux et départementaux.

 

Assurer  de  nouveaux  moyens  financiers  aux  collectivités. 

Cela  suppose  des  impôts  justes, progressifs et efficaces et donc une réforme globale de la fiscalité. Il faut moderniser la taxe professionnelle en taxant les produits financiers des entreprises pour qu’elles contribuent à une juste répartition des richesses. Les dotations doivent mieux remplir leurs rôles de justice sociale et de développement économique.

 

Habitants,  salariés,  acteurs  économiques  :  nous  avons  tous  besoin  des  collectivités  territoriales, de leurs services, de leurs investissements.

 

C’est pourquoi les élu-e-s communistes, républicains et progressistes vous  proposent une semaine de mobilisation du samedi 21 mars au dimanche 29 mars 2009 et appellent le plus grand nombre d’entre vous à s’y associer.

 

NON aux projets du gouvernement.

Une autre réforme est possible.

Partager cet article

Repost 0