Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De Cabannes, allons visiter des villages voisins accompagnés d’un très humble et obéissant serviteur...laissons aller notre imaginaire... nous sommes en 1757 !

 

Il y a des jours comme ça...des jours où je reçois des courriels….Justement un de ceux là a attiré ce matin mon attention….Je vous le livre :

« Bonjour, D'où provient la vue de "Cabane" qui illustre votre site, s'il vous plaît ? S'agit-il réellement d'une gravure ancienne ou est-ce purement imaginaire ? Merci » 


 

Très bonne question qui, j’avoue, m’a un instant poussé dans mes retranchements et puis la mémoire est revenue…

Il y a quelques années je me suis souvenu d’une énième rencontre avec l’ami et regretté Michel Autard….L’objet de nos palabres n’était pas politique mais historique et concernait le canal des quatre communes(voir la chronique)…

A l’issue de notre entretien, l’ami Michel, me montre fièrement une reproduction d’une carte de la viguerie de Tarascon datant de 1757. Cette carte « chorographique et historique » était dédié à monseigneur de la Tour, « premier président et intendant de Provence » par le « très humble et très obéissant serviteur F. Seguin, géographe ».

Je me souviens que parmis les nombreuses illustrations de la gravure, nos regards curieux s’attardèrent naturellement sur une image de « Cabane », nous faisant oublier les autres représentations telles que celles de Saint Rémy, de Tarascon ou des villages alentours

Ainsi, cette vue de Cabannes ne sort pas d’un imaginaire et grand merci à ce lecteur du blog de me donner l’occasion d’en citer la source.

Ceci étant fait, c’est aussi l’occasion pour moi en consultant mes archives photographiques sur ce sujet (j’avais pris la précaution d’en faire un, mais trop rapidement vu sa qualité), de présenter sur ce blog l’image de nos villages voisins telle qu’elle était rapporté en 1757 par un très humble et obéissant serviteur géographe de son état….

Ainsi à l’occasion de la journée européenne du patrimoine, voici donc ces représentations dont vous remarquerez avec regret sans doute que l’auteur n’a pas cité Verquières pourtant bien localisé sur la carte...Est-ce parce qu’il n’y avait pas de « Castrum » ? ….sans oublier nos amis Palunais...et là je n’y suis pour rien ! A noté également que je n'ai pas trouvé d'image de Barbentane...mais je vais poursuivre mes curiosités...

 

 

 

Pour conclure, rappelons en bref qu’une viguerie est une juridiction administrative médiévale apparue dès les IXe et Xe siècles dans le Sud de la France. Elle tient son nom du mot vicarius qui veut dire remplaçant et qui désigne un agent administratif qui seconde et remplace pour certaines tâches le comte. C'est donc le cadre d'une juridiction administrée par un personnage qui n'est pas le détenteur légal des droits d'origine publique qu'il exerce, mais le représentant local de ce dernier.

Avec l'accroissement du pouvoir des juridictions royales, la viguerie est devenue tardivement la juridiction locale, seigneuriale, la plus petite.

Les vigueries ont disparu en grande majorité sous Louis XV en 1749, à la suite d'un édit supprimant les petites juridictions. Cependant, dans plusieurs régions comme en Provence , elles ont survécu jusqu'à la Révolution. Dans le Languedoc, le Rouergue et le Carladez, elles devinrent des tribunaux d'appel (premier degré d'appel)...

Dans les archives de la bibliothèque nationale de France, j'ai pu  encore consulter sur le net une des dernières délibérations de la viguerie de Tarascon en Provence dont l’ordre du jour était : «  la représentation du tiers-état au états généraux du royaume »...Question toujours d'actualité de nos jours!

Bonne journée du patrimoine et bien cordialement.

Jacques ROUSSET

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :