Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne pas renoncer à un avenir meilleur.

Voici ci après l'article à paraître dans le bulletin municipal:

 

Ne pas renoncer à un avenir meilleur.

Il est communément admis qu’il est de la responsabilité des « politiques » de tracer un chemin plus heureux qu’est la réalité pour offrir quelques perspectives. J’avoue, dans ce bref article qu’il me sera difficile de le faire tant les nuages s’amoncèlent dans cette année pré-électorale….et pourtant !

La ou les réalités de notre quotidien à Cabannes sont là pour nous rappeler que les seules logiques comptables loin de corriger les erreurs de gestion passées et les retards pris, loin de compenser la réduction drastique des dotations de l’état sur fond d’endettement résiduel permanent, fragilisent plus encore la situation de la commune.

La rocade ouverte à la circulation à coup de millions d’euros ne nous fait pas oublier l’état lamentable du centre ancien mais aussi désormais de certaines zones loties faute d’entretien. La construction d’un centre intergénérationnel offrira certes des conditions améliorées à certaines activités mais ne fera pas oublier les besoins d’investissement en matière de voirie, d’accueil pour la petite enfance, pour l’école publique, pour les services publics. Les « festivités » si réussies soient elles avec des moyens bien souvent en diminution, ne masquent pas les difficultés de notre communauté humaine à se rassembler dans une fraternité de vue et de pensée pour bien vivre ensemble…Elle ne masquent pas non plus les réductions de la qualité des service parfois avec des suppressions de poste comme à l’école ou pour notre police municipale. Les caméras de vidéo surveillance ne nous font oublier que notre démocratie locale est mis à mal et que le citoyen de plus en plus éloigné des lieux de décisions…Bref, arrêtons là car ce quotidien nous rendrait quelque peu morose voire inquiet à l’heure où notre commune, autre paradoxe, s’apprête à augmenter sa capacité de logements et à adopter un P.L.U.

Ces réalités, loin de nous décourager, doivent au contraire nous conduire à ne pas renoncer à « agir ensemble » car c’est bien dans cette seule voie que peut s’écrire l’avenir de notre chère commune. Oui, il convient de refuser les clivages, oui il convient de rejeter ces discours qui veulent que vous pensiez qu’on ne peut pas faire autrement, oui la démocratie, la solidarité  et le progrès social demeurent plus que jamais des pistes de progrès.

Pour cela, faut il encore que la  politique nationale aille dans ce sens or la « droitisation de la société » semble gangréner la pensée et l’action de celle-ci. Prenons un exemple… Pour financer les 20 milliards d’euros annuels de crédit d’impôt que coûte le CICE, octroyé sans condition , il a été prévu de faire des économies qui affecteront le budget général de l’État, 11 milliards d’euros d’économie seront réalisés sur la sécurité sociale et les hôpitaux, et 10 milliards sur le budget des collectivités territoriales. L’élu et le soignant hospitalier que je suis ne peut passer sous silence ce préoccupant constat car il est à craindre que ce soit sur le dos des malades  que se finance l’effet d’annonce de l’équilibre budgétaire de notre sécurité sociale, et que ce soit sur le dos des usagers des services publics que se finance celui des collectivités locales.

Bon nombre de Cabannais sont confrontés à la précarité de l’emploi, au chômage, aux bas salaires, aux petites retraites, aux difficultés d’accès à l’éducation, à la formation à la santé…Et pourtant, face à ces lourds nuages sur nos têtes le pire serait de renoncer à un avenir meilleur…ce n’est donc pas vers des choix de repli sur soi et d’intolérance exacerbée que la voie du progrès s’éclairera, c’est bien vers des chemins de rassemblement nouveau fait de solidarités retrouvées, de justice sociale et de sens du service public que les solutions sont à rechercher et sont possibles au regard des ressources considérables qu’a notre pays…

Pour ma part, je ne renonce et renoncerai donc pas à un avenir meilleur pour nous même et pour notre commune!

Jacques ROUSSET

Partager cet article

Repost 0