Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y’a-t-il de mots assez forts pour décrire et exprimer ce que l’on ressent face à l’ignoble ? Notre pays vient de vivre l'un des pires événements de son histoire et nos premières pensées se tournent vers les victimes fauchées dans l'élan de leurs vies, leurs familles, leurs proches, et tous ceux dont la vie a été menacée. Chacun de nous dans le pays s'en sent profondément meurtri… C’est la France qui est touchée… mais nous devons rester debout, résister, rejeter la haine, le racisme et ne pas céder pas à la peur. Nous devons trouver les chemins du rassemblement pour la liberté, l’égalité, la fraternité et la paix…pour la République et pour ouvrir un chemin d’espoir fait d’humanité.

 Rassemblons-nous pour la liberté, l'égalité, la fraternité, et la paix

Déclaration de l'association nationale des élus communistes et Républicains

Les élus communistes et républicains partagent la tristesse profonde, l’émotion de notre peuple face à l’horreur, à la vague monstrueuse d’attentats qui a frappé notre pays.

Ils expriment leurs condoléances aux familles des victimes, à leurs proches, et expriment leur solidarité totale aux blessés, aux familles touchées.

Ils saluent la mobilisation et le travail admirables réalisés par les agents des services publics de sécurité, de secours et de santé, à l’occasion de ces évènements dramatiques.

L’urgence est maintenant que toutes les dispositions soient prises pour assurer dans les jours qui viennent la sécurité du peuple de France, d’empêcher que de tels actes puissent se reproduire. L’Etat d’Urgence est décrété dans le pays.

La France est meurtrie. Elle est en deuil. Notre jeunesse a été particulièrement touchée. Après les attentats de janvier, un pallier a été franchi et notre peuple subit une nouvelle épreuve.

Les moments présents sont au recueillement. Les élus communistes et républicains sont pleinement impliqués pour que s’exprime la solidarité de leurs concitoyens, pour que des moments collectifs propices à la compassion, à l’échange, au partage, à l’écoute soient institués.

Ils appellent à rejeter absolument tout amalgame et toutes discriminations, à ne pas « désigner » une partie de la population française. Ce serait tomber dans le piège tendu par les terroristes.

Ceux-ci ont pris pour cible, par leurs actes odieux, les valeurs fondamentales de notre pays et de notre République, la liberté, l’égalité, la fraternité, tout ce qui permet de vivre ensemble et fait société.

Plus que jamais, nous devons défendre ces valeurs et les faire vivre. Les premiers hommages populaires vont dans ce sens. Il faut tout faire pour renforcer ce mouvement d’humanité, face aux appels à la stigmatisation qui déshonorent leurs auteurs et qui sont sources de danger pour la collectivité.

D’ores et déjà, les élus communistes et républicains s’engagent à plein, au plus près de leurs concitoyens, des agents publics territoriaux, au cœur des quartiers, de la vie associative, avec toutes les forces vives, avec les cultes, pour une mobilisation de toutes et de tous contre toutes les manifestations de haine et de racisme, contre l’intolérance, contre toutes les divisions, contre l’exclusion.

Dans ces événements, ils affirment que sécurité et démocratie vont de pair, c’est-à-dire qu’il ne peut y avoir de sécurité en affaiblissant la démocratie. De même, il ne peut y avoir de cohésion nationale sans cohésion sociale.

Dans ce combat contre l’obscurantisme et les forces de haine, ils poursuivront leur action pour que chacun puisse trouver sa place au sein d’une société solidaire. Ils défendront les services publics, conditions de liberté, d’égalité et de démocratie.

Il est enfin vital que le combat pour la paix prenne une nouvelle dimension dans notre pays.

Les élus communistes et républicains se prononcent pour sortir des logiques de guerre et pour un changement radical des objectifs de l’action internationale de la France, en particulier au Moyen Orient.

Vaincre Daesh suppose absolument une nouvelle manière de répondre à la situation de chaos et de guerre qui règne dans cette partie du monde, et rend indispensable la mobilisation d’une coalition internationale avec l’ensemble des acteurs susceptibles de combattre l’« Etat Islamique » et permettant de trouver des solutions politiques, de construire la paix.

Il est également impératif de mieux contrôler et de diminuer le commerce des armes.

Dans ces jours de deuil, la campagne électorale est suspendue. Les élections régionales sont maintenues aux dates prévues. Il restera peu de temps pour permettre l’expression du débat démocratique. C’est pourquoi nous demandons que les conditions d’exercice de la citoyenneté soient garanties dans cette période, en particulier dans les médias.

Le congrès des maires est reporté au mois de mai 2016. Un rassemblement exceptionnel des maires est organisé mercredi 18 novembre au palais des congrès porte Maillot de 10h à 13h30. Nous appelons les maires communistes et républicains à y participer et d’y porter leurs réflexions et expériences dans ces moments tragiques pour notre pays.

 

consulter cidefil pour retrouver les différentes déclarations : http://www.elunet.org/

Partager cet article

Repost 0