Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HISTOIRE DE CABANNES : Le corbillard municipal a quitté sa dernière demeure Cabannaise.

 

Nous sommes jeudi 24 juillet vers 21 heures 15 en séance du conseil municipal et est soumis à l’approbation des élus en point numéro 8 : « la vente du corbillard municipal » pour une somme de 1500 euros à M. Hubert AURAN de Nôves.

Cela pourrait paraître une question très anodine, mais cette vente dépasse largement le seul cadre étroit de la simple cession d’un véhicule car elle concerne un pan de l’histoire de Cabannes, fusse t-il délicat à traiter du fait qu’il touche à un élément de la vie qui est son issue.

En séance, je me suis donc souvenu du témoignage de Max Grenier il y a plusieurs mois et de mon embarras à évoquer cette question dans une de nos petites chroniques historiques.

J’ai donc voté favorablement à cette proposition de vente en précisant d’une part que « notre corbillard » pourrait ainsi avoir un prolongement de carrière éventuellement cinématographique un peu comme une deuxième vie et d’autre part en précisant qu’il était hors de question que ce véhicule quitte « sa dernière demeure Cabannaise » sans que je l’ai pris en photo pour l’histoire.

Le surlendemain du conseil, prévenu du départ imminent du véhicule par un collègue élu, j’entrouvre donc les portes du dépositoire municipal qui lui aussi va très prochainement bénéficier d’une autre destination.

J’ai donc pris ces quelques clichés de « notre corbillard » de marque Peugeot 403 immatriculé 304 BL 13, dans « son jus » et dans « sa dernière demeure Cabannaise »…Les voici…

Quant à l’histoire, Max Grenier se souvient qu’en 1971, le maire de l’époque, Marius Lance, avait pris un arrêté pour mettre fin au contrat qui liait la commune et une entreprise privée et qui concernait l’enlèvement des ordures ménagères ainsi que les pompes funèbres.

M. Grenier et M. Blanchard furent recrutés car ils étaient titulaires du permis poids lourd…L’un fut principalement affecté à la conduite de la benne et l’autre à l’entretien du cimetière…

Max Grenier, se souvient avec émotion de sa « première intervention funéraire » et de moult détails liés à cette activité.. Il se souvient être aidé lors des enterrements par M. Yves Rabier ou Marcel Martin que l’on nommait « Plume »…il se souvient aussi avoir demandé des vêtements adéquats qu’il a obtenu : « dans un premier temps une blouse grise, ainsi qu’une casquette flanquée d’un P.F. puis par la suite « un costume gris avec cravate noire digne de notre fonction » précise t-il. Il se souvient encore que vu la confiance du maire il fut nommé fossoyeur puis chef fossoyeur….il se souvient aussi avoir proposé un projet de création d’un service public intercommunal de pompes funèbres Public qui « malheureusement n’a jamais vu le jour ».

Bien sur, Max se souvient de la 403 et des divers lieux de stationnement du véhicule avant qu’elle intègre son dernier abri Cabannais : le dépositoire.

A son sujet notre témoin se souvient avoir demandé au maire « à ce que l’on aménage le local afin de pouvoir présenter les défunts aux familles dans de meilleures conditions ». C’est en effet dans ce lieu qu’étaient entreposé le corbillard et les corps des victimes d’accident de la route. Il se rappelle que « cela fut fait, réalisation d’un plafond, peintures des murs, fabrication d’une table en fer de manière à allonger la victime, mise en place d’un chauffe eau ainsi que d’un évier … »

Ainsi, « notre corbillard » a quitté « sa dernière demeure Cabannaise » : le dépositoire, et cet évènement m’a conduit à évoquer dans cette chronique un sujet peu aisé à traiter mais qui fait partie de l’histoire de notre commune.

Je remercie l’ami Max de sa contribution qui a tenu à préciser que « tout cela n’a pas été toujours facile… ».

Merci Max pour ton humanité et quant à « notre corbillard » je m’engage à donner des nouvelles de son autre vie que nous laisse entrevoir le site de son nouveau propriétaire : www.auran-automobiles.fr.

HISTOIRE DE CABANNES : Le corbillard municipal a quitté sa dernière demeure Cabannaise.
HISTOIRE DE CABANNES : Le corbillard municipal a quitté sa dernière demeure Cabannaise.
HISTOIRE DE CABANNES : Le corbillard municipal a quitté sa dernière demeure Cabannaise.
HISTOIRE DE CABANNES : Le corbillard municipal a quitté sa dernière demeure Cabannaise.
HISTOIRE DE CABANNES : Le corbillard municipal a quitté sa dernière demeure Cabannaise.
HISTOIRE DE CABANNES : Le corbillard municipal a quitté sa dernière demeure Cabannaise.
HISTOIRE DE CABANNES : Le corbillard municipal a quitté sa dernière demeure Cabannaise.
HISTOIRE DE CABANNES : Le corbillard municipal a quitté sa dernière demeure Cabannaise.

Partager cet article

Repost 0