Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire de Cabannes : Rue de la fabrique…Imaginons le fuyant du moulin !

Tout juste arrivé à Cabannes, à l’occasion d’une première visite rapide du village, le nom d’une rue attirait mon attention : « impasse de la fabrique ». Quitte à paraître quelque peu ridicule, je dois vous confier que pendant quelques années je cherchais cette fabrique au fond de l’impasse. Au fil du temps, les questions sur le sujet à d’anciens Cabannais restèrent sans réponse bien précise.

Deux décennies après, je me risquais à une hypothèse au vu d’une ancienne photographie déjà publiée. Et si la fabrique était cette « usine Pauleau » ?

Il y a quelques mois, à la faveur d’un projet de déplacement d’une pharmacie qui quittait l’ancien « atelier Osella », pour un emplacement nommé « maison Guez », le souvenir de mon hypothèse historique se raviva….J’en parla à mon ami et collaborateur « anthropologue » Pierre caréna, qui se mit immédiatement en quête d’images pour l’histoire.

Une hypothèse et des images, les conditions de l’écriture d’une nouvelle chronique étaient réunies.

Tout d’abord, je vais commencer par un « il était une fois…. » qui s’est passé il y a quelques jours à peine, à l’occasion d’une rencontre avec un nouveau contributeur nommé Roger, pépiniériste, route d’Avignon.

La carte postale qu’il me confie, a été l’élément déclenchant l’écriture de cette chronique.

Il était une fois…plus de cent années séparaient deux clichés du « Nord de Cabannes ».

Quelques mois seulement séparent ces deux autres de l’impasse de la fabrique puis ces deux autres encore…

Mes recherches m’ont conduit, une fois de plus, vers le témoignage de Léopold Vidau, qui dans sa description du village au début du siècle dernier disait :

« Le quartier chef-lieu ou partie agglomérée de la commune de Cabannes présente la forme d’un rectangle quelque peu irrégulier. Il comprend 23 rues, traverses, places, cours, impasses ou boulevard. Les maisons en construction diverses sont au nombre de 280 … » et il citait alors outre les impasses Tempe ou Mignot : « La Rue de la Fabrique » qui allait, je cite de la rue de l’horloge au fuyant du moulin.

L’impasse de la fabrique était bien en ces temps là une rue qui permettait au passant de se rendre au moulin, sans doute où se situait la fabrique.

Ce Moulin devait être alimenté en eau par le canal du moulin, lui même alimenté, sauf erreur de ma part, par le « grand Ourian » qui prenait « sa source » en Durance sur le territoire de Cabannes.

Précisons à ce sujet, que ce canal longeait le chemin dit aujourd’hui du Réal mais qui se nommait parfois alors « chemin d’ourian ».

Le bâtiment de cette supposée fabrique n’apparaissait pas sur la carte d’état major élaborée entre 1820 et 1860, ni les écoles publiques.

Par contre sur le plan cadastral de 1902, nous pouvons observer leurs implantations et semble t-il a   aussi, le fait que le canal eusse été détourné pour construire l’école.

 

L’L'impasse de la fabrique était donc une rue et Léopol Vidau avait recensé 13 foyers y habitant au début vingtième siècle. Pour l’histoire de cette impasse citons-les :

Barret Etienne Paul, expéditeur, marié à Barret Jeanne.

Rousset Louis,sans profession, marié à Lhardit Marie

Nicolas Jean François, Vannier, marié à Genin Marie Joséphine

Pesseguier Etienne Rodolphe, Cultivateur, marié à Jean Adélaïde.

Pauleau Joseph, garde d’eau, marié à Jourdan Louise Julie.

Vidau Pierre Marius, Epicier, marié à Roubaud Louise Magdeleine.

Galleron Charles Toussaint, cultivateur, marié à Viret Joséphine.

Vidau Jérôme, journalier.

Autard Joseph, sans profession, mariè à Perrin Marie.

Lhardit Joseph, cultivateur, marié à Jullian Victoire.

Gelly Louis, cultivateur, marié à Roux Marguerite.

Choisi Etienne Marius, cultivateur, marié à Sicard Marguerite Antoinette.

Mistral Xavier Joseph, cultivateur, marié à Duplan Marie Rose.

 

Ainsi, grâce à M. Vidau, qui de sa main, quartier par quartier avait patiemment recensé chaque habitant nous savons aujourd’hui que dans la rue de la fabrique vivaient vers 1910 un expéditeur, 6 cultivateurs, un vannier, un garde d’eau, un épicier, et que 2 habitants étaient sans profession.

L’impasse était donc rue…mais malgré mes investigations je n’ai pas obtenu d’indications de date sur cette transformation. Sans aucun doute, l’explosion économique qu’a connue notre commune en ces temps là y est pour quelques choses. De 1901 à 1911, en 10 ans à peine Cabannes accueillait 500 habitants supplémentaires, soit le quart de sa population. et cela allait se poursuivre. Le nombre d’hectares cultivés augmentaient et les expéditions à la gare explosaient….De village, la commune devenait « petite ville » corrélativement à la richesse produite…le besoin d’habitat pour les cultivateurs augmentait….La rue est devenue impasse.

Chers lecteurs, mes hypothèses exposées dans cette chronique restent à vérifier. Aujourd’hui la « fabrique » accueille un local pour la police municipale et une nouvelle pharmacie a remplacé la « maison Guez ».

En écrivant cette petite chronique, je me suis dit que son but était en fait de me faire imaginer, qu’en en passant désormais devant l’impasse de la fabrique, je voyais en quelque sorte « le fuyant du moulin ». Je vous invite à en faire de même.

Pour l’heure et pour conclure, voici quelques images témoignages à conserver pour l’histoire de Cabannes, d’une maison qui fit sans doute un jour qu’une rue devienne impasse.

 

Un très grand merci à l’ami "Jeannot"

 

 

 

HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!
HISTOIRE DE CABANNES: Rue de la fabrique...imaginons le fuyant du moulin!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :